1ers pas en terre Maya

 

C’est une des principales particularités de la péninsule du Yucatan : elle est en plein cœur du monde Maya.

 

Certes, arrivés à Cancún, le monde Maya ne nous a pas sauté aux yeux… Et vous, basiquement, vous avez sans doute pensé aux plages de rêve (autre particularité de la côte caribéenne de la péninsule : plages de rêve et 2ème barrière de corail au monde)…

 

Bon, on y est bien allé, juste pour ne pas mourir idiots et pour commencer avec, en tête, l’image de carte postale de la plage de sable fin sur fond de mer turquoise et de ciel azur… et pour le plus grand bonheur de Nico qui déteste la plage…

On a vu Cancún, et ses dizaines de kilomètres de littoral envahis par des hôtels, restaurants et boutiques de luxe…

 

On n’a pas jugé utile de trainer dans le coin, on est partis… A Isla Mujeres, qui après exploration, est aussi un cliché de carte postale mais un peu plus propice à la flânerie et doté d’un village plutôt agréable.

Ouais, dit comme ça on dirait bien que ces premiers jours n’étaient pas terribles… On va pas vous mentir: prendre le soleil par 35°C en plein mois de Novembre quand la peau n’est pas préparée c’est dur, se réhabituer aux débardeurs, shorts, maillots et tongs alors qu’il neige en France c’est tout simplement un sentiment de trahison qui nous habite, et se baigner tous les jours dans une eau transparente à 27°C c’était le pompon !
On ne pouvait décemment pas faire durer ça, on à donc poussé un peu plus au Sud en vrai territoire Maya…

 

 

Tulum, Coba, Chichen Itza, 3 sites majeurs, sur un rayon de 150km et sur lesquels nous avons eu des ressentis très différents : tous très bien conservés, ils témoignent d’une culture vieille d’environ 3000 ans mais dont plus de 6 Millions d’héritiers parlent encore la langue (entendue ça et là…).

A Tulum le cadre du site à lui seul fait rêver (encore une plage de rêve au pied des vestiges !).

A Coba la nature tente de reprendre ses droits et il s’agit presque autant d’exploration que de visite avec comme clou du spectacle l’ascension au soleil couchant de la plus haute pyramide du Yucatan (42m).

 

 

Et Chichen Itza… « Ne pas y aller ? Vous n’y pensez pas ! Ce site est fabuleux, époustouflant, incroyable, et blablabla, blabla blabla… ». Un peu comme si, en visite à Cuzco au Pérou, vous n’alliez pas voir le Machu Pichu… Franchement !
Ok, on y va alors !

Bon, comment vous dire… Oui, c’est beau, c’est vrai, mais on est quand même déçus. On a découvert, figurez-vous, qu’on était pas les seuls à voyager… La claque !

Le plus marquant aura donc été finalement la rencontre avec nos congénères: les touristes ! Oui, mais pas n’importe quels touristes… Un tourisme de masse, en grappes, en essaims, en troupeaux, dont une multitude d’autobus déversent continuellement leurs flots par dizaines, centaines, milliers (nous avons arrêtés de compter à 19 cars, rangés, bien alignés sur le parking, au-delà on ne voyait plus très bien….), agrémenté, à l’intérieur du site, par autant de vendeurs et de stands remplis de souvenirs typiques… importés de Chine pour la plupart.
Ça piaille, ça braille, ça se bouscule… Bref, ça fait un choc et c’est tout ce qu’on aime pas !

Visite un peu gâchée. Le grand défi fut donc de rester le plus tard possible pour profiter un peu du site quasi vide avant sa fermeture et de la superbe lumière que nous offre le soleil couchant. Objectif atteint. Petite victoire, 20 minutes de récompense pour profiter de la grande pyramide: Kukulcán.

 

 

Valladolid, cité coloniale de l’état du Yucatan, devient notre base pour 4 jours, lorsque nous réalisons vraiment que nous avons adopté un nouveau rythme: plus besoin de bouger tous les 2 jours, nous avons une denrée rare et précieuse : le temps (et aussi une auberge une peu paradisiaque qui ne nous pousse pas à repartir) !

Là, nous prenons nos marques, nous nous acclimatons, nous nous familiarisons avec notre nouveau mode de vie, bouquinons, flânons, remettons à jour nos bases d’Espagnol…

 

Comme d’habitude, dans la mesure du possible, nous désertons les restaurants touristiques et préférons les échoppes de rue et loncherias locales pour découvrir la gastronomie mexicaine : délicieuse quoiqu’un peu grasse…
L’accueil est chaleureux et ouvert, nous sommes certes, des gringos, mais le fait de parler espagnol plutôt qu’anglais, de réfléchir en pesos plutôt qu’en dollars semble favoriser (comme partout…) des échanges plus spontanés, plus faciles…

Tout est facile ici de toute façon, les lieux sont plutôt touristiques et voyager au Mexique est un plaisir…

 

Alors on va continuer un peu !

Passez voir les photos de nos 1ers jours >>

8 commentaires à propos de “1ers pas en terre Maya

  1. Laplaze

    On dirait que cela va plutôt bien et que le temps s’écoule agréablement même si les grands sites
    évidemment, regorgent de touristes. Il parait même que certains sont en danger car pas suffisamment entretenus au vue de leur grande fréquentation.
    Belles photos qui nous permettent de vous voir en action et en train d’apprendre la lenteur, laquelle vous n’avez-sans doute pas eu de mal à apprivoiser.

    Intéressant, le topo.

    A la prochaine et bonne continuation.

    ELB

  2. judith

    Vous semblez avoir déjà bien pris votre rythme de croisière et les belles photos nous permettent de vous imaginer à arpenter
    le Mexique et prendre le temps de goûter les endroits agréables que vous traversez.

    Allez, vivez et devenez….

    A Bientôt

  3. Oli

    Wow wow wow! Super ce rapport de voyage! Trop heureux de lire tout ça. Cancun est le paradis des Springbreakers américains. Dommage que vous ayez loupé ce grand moment de culture au ras des paquerettes. … En tout cas, une belle pensée d’ici. J’imagine que vous ne serez pas à ma fête samedi…trop occupés…

  4. Nessa

    Merci pour ce petit bout de bout du monde où on a (presque) l’impression d’avoir un peu de chaleur irradiant des photos!! Un temps de pose où vous nous permettez de voyager avec vous!!
    Profitez bien!!
    Biz

  5. ANOMALI

    Même pas mal !!!

  6. ANOMALI

    Profite bien des plages , Camille !
    Tu rigoleras moins du 12 juin au 13 juillet…………

  7. Bonjour
    Je note : Cancùn, Isla Mujeres, Valladolid, Itza…Exotique au possible.J’ai ma carte du monde en cuisine et vous suivrai là!!!!
    Bon voyage.
    Huguette

  8. Doudou

    C’est formidable!!

    Bien heureux pour vous… et pour nous, car de vous suivre comme cela, c’est top!

    De grosses bises les doud’s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *