Bilan Costa Rica

 

Le Costa Rica est dans notre voyage le seul pays que nous avions déjà visité. Une entorse à la découverte pour mieux pouvoir accueillir nos premiers visiteurs : mes parents !

Le bilan ?

 

* 14 jours sur place, environ 1.180 km parcourus, 16h de voiture, 1h de ferry, 6h de bus mais quasiment pas de marche/randonnée en montagne et/ou jungle !

 

Cliquez pour visualiser la carte de notre parcours

 Carto - Costa Rica

 

* Pour un Budget total de 1264€ soit presque 48€/jour/personne en moyenne : 15€ de logement/j/pers et environ 9,50€/j/pers pour se nourrir (et boire un coup !).

Tout est payant (et cher…) au Costa Rica… La moindre entrée de parc naturel coûte de 10$ à 20$ et les attractions sont autour des 30$ (comme notre tour chocolat à 28$).

 

2 semaines, 1 pays… L’hérésie !

Pour arriver jusqu’au Costa Rica il nous a déjà fallu traverser 2 frontières (Honduras-Nicaragua puis Nicaragua-Costa Rica) soit 790 km ! 3 pays, 2 frontières, en 2 jours… Bien loin de notre rythme habituel ! Même en vacances dans notre ancienne vie nous n’allions pas si vite !

Rythme habituel plutôt chamboulé d’ailleurs par ces courts 10 jours de visites de mes parents fraîchement sexagénaires, qui pour la 1ère fois traversèrent l’Atlantique. Entre l’envie de tout montrer et celle de tout voir ce fut un peu la course… Location de voiture obligatoire pour éviter de trainer des valises dans les bus incertains et chaotiques du pays et 10 jours (seulement !) pour traverser le Costa Rica de la côte caraïbe à la côte pacifique : de Puerto Viejo à Montezuma.

Premiers jours sous de curieux auspices : la météo n’est pas clémente et malgré la chaleur caractéristique des tropiques la pluie nous accompagne sur toute la côte caraïbe, dans le centre du pays et jusqu’au pied du volcan Arenal… Et comme si ça ne suffisait pas, nous tombons tous malade pour les jours de voyage restant…

J’étais toute excitée à l’idée de pouvoir faire partager un peu de notre quotidien et de ces pays que nous visitions aux néophytes que sont mes parents, et tout à l’air de jouer en notre défaveur… Jusqu’à l’hôtelier désagréable et indifférent à notre situation qui a décidé de donner nos chambres, (pourtant réservées sur booking), quelques heures avant notre arrivée à l’Arenal en pleine semaine pascale, la plus chargée de l’année en Amérique centrale… le Fatum ?

Les derniers jours dans le pacifique, sous une chaleur écrasante mais un peu plus sèche, et près d’un océan démonté, nous réconcilierons un peu avec le voyage, 2 jours à se reposer, lire et se baigner avant de devoir se quitter.

 
Si comme moi vous n’aviez jamais imaginé partir en vacances avec vos parents, considérez peut-être quand même la possibilité que ce soit agréable, en particulier dans un autre univers à des milliers de kilomètres de chez eux et de chez vous… Une expérience à (re)vivre, mais plutôt au rythme des sexagénaires (ou au notre habituel) !

 

Nous avons eu le sentiment de retrouver le fil de notre voyage et de reconnaitre des atmosphères et des lieux pourtant encore jamais vus au nord du pays à Los Chiles ou nous allions passer la frontière pour « revenir en arrière » au Nicaragua.

Là ce n’était déjà plus le Costa Rica, tout du moins pas celui du tourisme de « masse » et de la fête pascale que nous avons vécu pendant 10 jours.

Nono nous accompagne pour les 3 semaines à venir, après le voyage en famille, le voyage entre amis, une nouvelle expérience pour moi…

 

Et en vrac tout ce qu’on a oublié de vous raconter :

* Nous avons effectué en Février 2013 un 1er voyage de 3 semaines au Costa Rica, ce fut notre 1ère fois en Amérique centrale, et probablement le voyage déclencheur qui nous a amené à réaliser notre périple.

* Ce pays est un véritable zoo naturel : nous y avons vu (sans randonner) : paresseux, singes hurleurs, singes araignées, singes capucins, raton laveur, écureuils, grenouilles, serpents, papillons, agoutis, caïmans, toucan, aras, perroquets, et nombreux oiseaux. L’année dernière lors d’un trek dans la jungle nous y avons même croisé : tamanoir, tapirs, coatis, mais surtout, LE Puma…

 

La Dendrobate dorée, extrêmement venimeuse Les singes araignées Allez savoir... Le Tapir LE puma...

 

* Le Costa Rica est l’un des rares pays au monde à avoir aboli son armée (en 1949 après une tentative de putsch et une guerre civile)

* 25% du pays est composé de Parcs Nationaux, le 1er date du début des années 60 et l’écotourisme, très tôt développé dans le pays, fait maintenant parti des 1eres sources de revenu du Costa Rica.

* C’est le pays le plus cher d’Amérique centrale, nous n’avions pas prévu d’y retourner notamment pour cette raison, et c’est aussi pour cela que nous n’avons pas prolongé notre séjour. Notre budget quotidien a tout simplement doublé… D’un autre côté, nous y avons fait des activités que nous n’aurions pas fait par ailleurs (tour chocolat et thermes) et sans regret !

* Après plus de 5 mois de voyage nous avions bien prévu de laisser à nos parents quelques petites choses inutiles à ramener en France. Ils nous ont tout de même débarrassé de 4,8 kg…

* La monnaie du pays est probablement la plus belle qu’on ait vue, très colorée et essentiellement avec des animaux !

 

 

Le vrai bilan ? Même si on a une certaine affection pour ce pays et des souvenirs très forts, notre perception est bien différente de l’année dernière après 5 mois ½ dans les autres pays d’Amérique centrale. Le Costa Rica est beaucoup plus développé, les structures touristiques plus présentes voire inévitables et nous avons eu le sentiment d’être pour la 1ère fois des touristes et non pas des voyageurs…

 

Ah oui… Mais ceci dit, et comme partout, il faut absolument qu’on revienne, il nous manque tellement de choses à voir encore !

6 commentaires à propos de “Bilan Costa Rica

  1. Arriver à prendre en photo un puma! Félicitations, c’est rarissime tellement ils sont craintifs. On n’a pas eu la chance d’en voir lors de nos balades dans les parcs nationaux du Costa Rica.

  2. annoMali

    Je suis rassurée Camille : tes parents t’ont reconnue !
    Ton retour à l’etat sauvage dans les jungles de l’Amérique du sud faisait craindre le pire…
    Le voilà enfin , ce puma-tou (ou pu-matou) ! celui vu en 2013 n’avait pas cette couleur il me semble .Belles photos encore une fois de la flore et de la faune locale .
    Nico , peut-être as-tu profité de la présence de Nono pour annoncer à Camille , la visite surprise ,dans quelques jours , des sites incontournables de Maracana , Morumbi , Mané Garrincha…etc ??
    Tu nous raconteras…

    • Nico

      Oui, ça aurait été bien sympa le Maracana, la caipirinha, la samba et tout le tralala…. J’y croyais fort ! Mais non, on ira pas au Brésil. Coach DD n’a pas voulu de moi. Tant pis ! Cam, revoltée est même en train de rédiger un tweet à son sujet…
      bises

  3. Mathias Mathias

    4,8kg ! C’est énorme. J’imagine que vous avez fait le tri dans les fringues inutiles. En dehors de ça, vous avez des conseils de trucs à ne pas prendre pour les autres voyageurs?

    • Cam Cam

      Et ben finalement pas tant de fringues que ça… Plutôt des trucs inutiles : évantail, tickets d’entrées de parcs, vestiges, cartes, petits bouquins ou bds achetés sur place en souvenir, le 2eme couteau, et, j’avoues, pas mal de produits de beauté…

      Je pense a la fin du voyage faire une photo des trucs qui auront fait le tour du monde avec nous pour rien… Il n’y en a pas beaucoup mais quand même, on fait voyager certains objets…

  4. Ha, ha, la photo de la famille « Jelispartout » !
    Je m’attendais quand même à Vève ébahie devant les plantes géantes ou cabriolant dans les vagues caraïbes…
    En tous cas sacré périple en 2 semaines !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *