Bilan Honduras

 

Nous n’avions pas la moindre idée de ce que pouvait bien nous réserver ce pays, si peu connu, si peu visité, ce fut donc une vraie surprise…

Le bilan ?

 

 * 41 jours sur place, environ 1.600 km parcourus, 35h45 de bus, 6h de bateaux ou lanchas, 13h de marche/randonnée en montagne et/ou jungle, 5h de plongées entre 10 et 18 mètres et encore de multiples heures à arpenter les villes !

 

Cliquez pour visualiser la carte de notre parcours

Carto Honduras

 

* Pour un Budget total de 2064€ (cours de plongée compris) soit 25€/jour/personne en moyenne : moins de 11,50€ de logement/j/pers et environ 4,10€/j/pers pour se nourrir (et boire un coup !). Avec parfois des chambres à 3,70€/pers et des journées nourriture à moins de 3€ !

Les cours de plongée à Utila : cours et diplôme Open Water coutaient 217€ pour 5 jours de cours, 5 nuits en chambre double dans un hôtel avec piscine, 2 petit-dej, 4 plongées en milieu naturel + 2 plongées cadeaux.

 

Un (petit) peu d’histoire :

Lors de la colonisation le Honduras devient une province de la capitainerie du Guatemala, c’était alors un pays disposant de peu de ressources et et qui a peu intéressé les conquistadors.

Sa construction politique après l’indépendance sera longue et compliquée : de nombreuses et différentes constitutions furent écrites et de nombreux gouvernements défilèrent avant que la situation politique du pays ne se stabilise.

Fin 19ème arrivent les investissements étrangers avec la découverte de mines d’argent, mais c’est début du 20ème que nait une industrie florissante avec le boom de la banane.
Les compagnies nord-américaine s’immiscent alors dans la gestion du pays, détiennent environ 80% des échanges commerciaux et portent eux-mêmes aux pouvoirs, notamment au travers de coup d’état, militaires et dictateurs.
C’est d’ailleurs du Honduras et de cette période que vient le terme de « République bananière », et non d’Afrique…

Le pays est alors aussi un enjeu stratégique pour les Etats-Unis : les pays voisins sont en guerre civile et la menace communiste plane sur toute la région. Le Honduras est donc aussi, pour eux, une base pour toucher les pays voisins.

Le pays sera envahi par le Salvador en 1969, un conflit appelé « La guerre du football » car c’est après un match entre les deux pays que se produit l’évènement (mais ce n’en était pas la cause !).

Plus récemment le Honduras a été ravagé par l’ouragan Mitch (en 1998, 5.000 morts et des millions de $ de dégâts), qui a également porté un coup à l’économie du pays.

Le dernier coup d’état date de 2009 mais le président actuel fut élu démocratiquement.

 

La découverte préhistorique :

NothrotheriopsÉvidemment ce n’est pas notre découverte mais c’en fut une pour nous.
Il existait jusqu’à il y a 11.000 ans en Amérique une espèce de paresseux terrestre géant : le Megatherium, pouvant atteindre 6m de long et peser jusqu’à 3 tonnes !
Des ossements ont été découverts dans le centre du Guatemala, nous avons pu voir un fémur et une mâchoire gigantesque…

 

 La recette sympa : Le lait de la fête de Copan : lait de vache chaud avec cannelle, sucre et le petit plus très sympa : un alcool local proche de l’eau de vie…

 

Et en vrac tout ce qu’on a oublié de vous raconter :

* La bière locale s’appelle Salva vida (qui sauve la vie)… Au Guatemala c’était l’eau qui portait ce nom…

* Tous les écoliers portent des uniformes, le cliché de la jupe plissée et des socquettes blanches n’est pas qu’un cliché, et n’est pas réservé qu’aux japonais ! Si le pays est l’un des plus pauvres d’Amérique centrale, nous y avons vu très peu d’enfants travaillant. Il semble que la scolarisation soit importante… La question est jusqu’à quel âge…

* Les mannequins dans les boutiques ont des cuisses et des fessiers correspondant à une bonne taille 44 ! Plus conforme aux standards de beauté du pays !

* Les vieux bus scolaires américains ont aussi envahi le Honduras mais la très grande majorité ne sont pas repeints.

* La Dengue est très présente sur la côte caraïbe, à Tela, tous les soirs une voiture passait avant le coucher de soleil et diffusait des fumigènes dans toute la ville pour tuer les larves et moustiques responsable de cette maladie. Il y a une réelle campagne de prévention dans ces régions (spots radios, tv et affiches).

* On a vraiment senti que petit à petit nous quittions les terres mayas. En s’éloignant du Guatemala, les faciès changent radicalement, la couleur des peaux s’éclaircit, mais surtout les couleurs et les habits traditionnels disparaissent…

DSC_1583 [1280x768]* Il y a des tuks-tuks partout à la place des taxis…

* Ce n’est pas propre au Honduras mais à toute l’Amérique centrale, le mois de Mars fut à l’image d’un mois d’Aout caniculaire en Europe, une chaleur écrasante, mais tout ce qui va avec et qui rend heureux : le soleil, les baignades un peu partout, la sieste du début d’après-midi souvent et surtout, les innombrables fruits gorgés de soleil…

 

Et puis on a (un peu volontairement) fait l’impasse sur nos 2 derniers jours…

Nous devions rejoindre en peu de temps mes parents au Costa Rica, l’occasion de passer par notre 1ère capitale en Amérique centrale : Tegucigalpa. Et ce fut bien conforme à l’idée que nous nous en faisions… Une ville sale, grise, sans grand intérêt, dont les commerces ferment à 18h et ou, même en plein centre on a du mal à trouver ou manger le soir… Et le temple du fast food aussi, hélas !

 

Le vrai bilan ? On a adoré ce pays, peu visité par les touristes nous avons eu l’impression de vraiment vivre « à la locale » et on y a très facilement fait des rencontres avec les locaux qui se sont montrés autant curieux que bienveillants. C’est dans ce pays que nous avons pu le plus parler l’español.

 

Ah oui… Et il faut absolument qu’on revienne, il nous manque tellement de choses à voir encore !

4 commentaires à propos de “Bilan Honduras

  1. 25€ par jour et par personne c’est intéressant comme destination. Au Costa Rica on est plutot sur du 40-60€ et je pense que les paysages doivent être similaires à quelque chose près..

    • Cam Cam

      En effet, on sort du Costa Rica et on est plus dans les 60€ mais les parcs sont « meilleurs » au Costa Rica…
      Et d’ailleurs merci pour ta recommandation, le tour Chocolat était très bien !
      A suivre dans le prochain article ;-)

  2. Cat

    Merci pour ce cours d’histoire géographie Cam et merci à ton photographe Nico pour ses photos :) j’adore la série Lago Yojoa.
    C’est effectivement un pays dont on entend peu parler. Alors merci pour le voyage.

  3. Dominique et Yves

    Coucou les voyageurs !
    Merci de penser à enrichir notre culture générale en plus de nous faire rêver et de partager tous vos tuyaux. Vous êtes prêts pour écrire un guide ! Moi aussi je peaufine mon espagnol (une semaine en Andalousie avec les élèves puis une semaine à Madrid avec une copine) ; peut-être que je finirai par me lancer vers l’Amérique latine…
    Très grosses bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *