Bilan Indonésie

 

Ça parait tellement compliqué de faire un bilan pour ce pays dont nous avons dû voir moins du dixième ! Et puis même en en ayant vu si peu, nous avons toujours l’impression d’avoir en réalité visité au moins deux pays différents : Bali-Lombok et Java !

Le bilan ?

 

* 58 jours sur place, plus de 3100 km parcourus, 35h15 de scooter, 14h de bus et bémo, 21h45 de train, 10h de bateau, 10h30 de taxis (ou voitures privées), 31h de marche ou randonnées.

 

Cliquez pour visualiser la carte de notre parcours

Carto Indonésie

 

* Pour un Budget total de 2850€ soit 24,50€/jour/personne en moyenne : 6,45€ de logement/j/pers et environ 5,90€/j/pers pour se nourrir (et boire un coup !).

Tout comme pour les paysages, villes ou gens, la différence entre les îles s’est presque autant ressentie au niveau du budget, qui peut tout simplement aller du simple au double entre Java et Bali !

 

Et en vrac tout ce qu’on a oublié de vous raconter :

* Le café, très consommé aussi en Indonésie, est un avatar de café turc dont le marc (un peu plus fin) occupe un bon 8ème de toute tasse ! On l’appelle modestement café Bali à Bali, café Lombok à Lombok et à Java… Juste café !

* Comme au Vietnam, (et peut-être dans d’autres pays d’Asie que nous n’avons pas exploré) le meilleur café est le café Lawak. Il est « récolté » dans les excréments d’une civette qui se nourrit des cerises de café…

* L’immense majorité des chats semblent avoir la queue raccourcie, voire coupée ou à minima coudée. On s’est dit que les indonésiens étaient vraiment des cruels, ne comprenant pas bien l’utilité de couper toutes les queues, même celle des chats errant pas mêmes stérilisés… Puis on les a pris pour des menteurs quand on nous ont dit qu’ils ne faisaient rien et que c’étaient une race locale qui était naturellement comme ça… Eh ben même si on a eu du mal a confirmer a 100% l’info il semblerait que ce soit pourtant vrai o_O …

DSC_1754 [1024x768]* Les volatiles divers et variés ont la faveur des indonésiens Plus qu’un chat ou un chien on adopte un oiseau, considérant qu’ils portent bonheur, et on le dresse pour qu’il revienne, on lui attache de fines clochettes qui composent une jolie musique lorsqu’on les lâche, ou encore on fait des courses ou des concours de celui qui chantera le plus longtemps…

* Les coqs aussi sont à l’honneur mais pour les combats… Si ces derniers sont violents et animent les passions, les coqs de combat, bien que cloitrés dans une cage, sont choyés : on les caresse et on les masse quotidiennement…

* A Bali les prénoms traditionnels, toujours donnés aujourd’hui, sont attribués en fonction du rang de naissance. Chaque 1er enfant de la famille s’appellera Wayan, le 2nd Made, le 3ème Nyoman, le 4ème Ketut… Et au 5ème, on reprend au début !

* Le scooter est le moyen le plus fréquent de déplacement dans les petites îles. Pour répondre aux besoins des surfeurs à Bali et Lombok on a adapté les scooters : 2 ovales sur le côté à l’avant et à l’arrière et hop, on glisse la planche que l’on fait tenir avec des tendeurs !

* Le Sarong, habit traditionnel, sorte de jupe que nous appellerions plutôt paréo, est toujours très fréquemment porté. Il est indispensable pour toute cérémonie ou simplement pour les offrandes des hindouistes, mais il est aussi porté par « habitude » encore à Bali. A java il est fait en Batik, un art à part entière et découpé pour en faire des tenues plus « occidentales » : chemises et pantalons.

* Une des traditions balinaise perdurerait encore : lors du passage à l’âge adulte on lime les dents des adolescents au beau milieu de la nuit, sans anesthésie, à la lime et au marteau…

* Le Cerf-volant est sans doute l’un des divertissements préféré des balinais, petits et grands et l’on en voit facilement et à toute heure flotter au-dessus des villes comme des rizières.

* Sur les chantiers de construction nous avons eu l’impression de voir énormément de femmes travailler, bien plus que d’hommes…

* L’eau se dit Air en langue bahasa… Je trouve ça étonnant et parlant comme coïncidence… Comment se dit Air ? Udara… Déception…

*On se déchausse pratiquement toujours à l’entrée des maisons et de certaines boutiques, et même sur les nattes, dans la rue, sur lesquelles on mange à même le trottoir.

* Comme dans d’autres pays d’Asie, on pose en mettant les doigts en V. Ici en revanche les blancs sont des « stars », on s’est donc fait prendre en photo un nombre important de fois, posant avec des familles, des jeunes, des vieux, des femmes voilées, des groupes entiers…etc

DSC_1859 [1024x768]

 

Le vrai bilan ? On a adoré ce bout de pays si varié (imaginez, il y a aussi en Indonésie la Papouasie, les dragons du Komodo, une grande partie de Bornéo, Sulawesi, Sumatra…etc.) !
Entre nature, patrimoine, culture fascinante, religions multiples et gastronomie réjouissante c’est un endroit que nous quittons le cœur plein. En particulier des sourires des gens, car malgré l’insistance et le tourisme de masse de Bali, les gens semblent heureux et le bonheur se communique bien à travers les sourires…

 

Ah oui… Et il faut absolument qu’on revienne, évidemment, il nous manque tellement de choses à voir encore !

2 commentaires à propos de “Bilan Indonésie

  1. C’est vraiment l’une de vos étapes qui m’a le plus enchantée. J’ai adoré les photos et les récits de Bali.
    J’attends la Birmanie, maintenant !

    Bisouilles

    • Cam Cam

      On a adoré l’Indonésie, pour la petite histoire, après 2 mois, on avait mal aux zygomatiques à force de sourire tout le temps… Dur la vie en voyage !
      Et la Birmanie… Wahou ! A suivre très bientôt…

      Bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *