Lestari oleh oleh*

 

On pourrait presque parler d’une tradition maintenant… Tous nos visiteurs nous ont fait le plaisir de partager leur voyage sur le blog.
La maman de Nicolas et son compagnon, qui nous ont rejoint, ne dérogent pas à la règle, voici le récit de leurs 3 semaines…

 

—————————————————————————————————-

 

Après en avoir parlé et rêvé depuis un an nous voilà à l’aéroport de Denpasar où nous cherchons des yeux les enfants ….
Soudain, nous les apercevons, radieux. Passés les effusions des retrouvailles, nous voilà partis pour l’aventure, pendant 3 merveilleuses semaines, guidés par Nico et Cam.

Nous sommes immédiatement immergés dans un monde qui nous est inconnu, où l’on roule à gauche (apparemment sans code de la route) et parle le bahasa indonesia … et heureusement un peu l’anglais dans les zones touristiques.

Ah, j’ai oublié de vous dire : nous sommes à Bali !

Bali, l’hindouiste, une des 13000 îles habitées d’Indonésie, le plus grand pays musulman du monde.
DSC_8734 [1024x768]Durant notre séjour pour voyager nous prendrons taxis, «bemos» et surtout ferons de longues ballades à scooter, une première pour moi, afin de pouvoir nous déplacer plus facilement et visiter un maximum.

Nos deux guides parlant anglais et parcourant le globe depuis bientôt 10 mois, ils nous
faciliterons la tâche pour les commodités du quotidien.

Les balinais sont des gens très accueillants, gentils et souriants, jamais pressés. Ils nous regardent aussi un peu comme des êtres venant d’une autre planète avec notre mine pâle et une dégaine ne ressemblant pas du tout à la leur. Parfois, les gamins rient aux éclats quand ils nous voient passer, en essayant quand même de nous soutirer quelques roupies contre un bracelet ou un collier de pacotille.

Il ne se passe pas une journée sans cérémonie. Les villages et leurs habitants revêtent alors leur plus beaux atours pour témoigner leur attachement aux dieux.
Des offrandes sont posées devant les entrées, aux coins des rues, dans les voitures, sur les autels. Elles contiennent des pétales de fleurs, de l’encens, du riz, des biscuits… Elles sont offertes aux dieux ou aux ancêtres et servent également à éloigner les démons. Le rituel se répète tous les jours, scrupuleusement.

 

Nous passerons deux jours à Sanur d’où nous irons visiter Denpasar, la capitale, notamment son grand marché et le musée Negeri.
Lorsque les vents sont favorables, le ciel se couvre de dizaines de cerfs-volants dont certains peuvent atteindre 5 mètres d’envergure. Malheureusement, les conditions de circulation et la qualité de l’information touristique étant ce qu’elles sont là-bas, nous avons manqué le festival du cerf-volant de Sanur, qui s’est déroulé en milieu de journée et était terminé à notre retour de notre visite de Denpasar.

Nous reprendrons nos bagages pour Padangbai qui est le port d’embarquement principal pour Lombok, l’île voisine. Son atmosphère vivante et animée en fait une étape tout à fait agréable pour une petite halte. En s’éloignant de l’embarcadère des ferries, on y rencontre de petites plages charmantes.

Nous profiterons de cette étape pour grimper en scooter les flancs du Mont Agung, à travers les magnifiques rizières que traverse la Sidemen road, jusqu’au : « Pura Besakih », le temple principal de l’île, vers lequel tous les autres sont tournés.
Puis, toujours plus haut, non sans mal car la pente est rude à deux sur un scooter, jusqu’au Pura Pasar Agung perché à 1200m d’altitude, avant de redescendre pour visiter les somptueux bains royaux de Tirta Guangga où nous déjeunerons dans un cadre enchanteur.

 

DSC_8296 [1024x768] DSC_8387 [1024x768] DSC_8471 [1024x768] DSC_8477 [1024x768] DSC_8483 [1024x768]

 

 

 

 

 

 

Le même soir, jour de mon anniversaire les enfants et Gérard m’ont fait la surprise d’un repas au restaurant « Puri Bai ». Une jolie table ornée d’un gros coeur en fleurs jaunes m’attendait et la surprise fut grande quand j’ai découvert le gâteau commandé. J’ai dû le partager avec les quatre personnes de la table d’à côté ainsi qu’avec tous les serveurs du resto …

Je n’en avais jamais eu de si gros !

DSC_8536 [1024x768]

 

Nous avons ensuite remonté la côte « Est » jusqu’à Amed, un peu plus au nord, afin de raccourcir le temps de traversée pour rejoindre Lombok sur un bateau rapide. Cette nouvelle étape nous a permis de pousser notre exploration jusqu’à Tulamben, où Nico a pu faire une plongée mémorable sur l’épave d’un navire échoué non loin du rivage. Nous passerons, en revenant, un agréable moment, au Water Palace d’Ujung, bien que la dernière édition du guide Lonely Planet indique qu’il n’est pas la peine de s’y arrêter !

 

A Lombok, changement d’ambiance, nous verrons de jolies mosquées et y entendrons l’appel à la prière quatre ou cinq fois dans la journée.

Notre première étape, Tetebatu, est située dans le centre de l’île, au milieu des rizières et des champs de piments et de tabac. Il y règne une atmosphère paisible, tranquille, reposante…, une invitation à déambuler et à se perdre au milieu de ces magnifiques étendues vertes.
Un petit saut par la jolie cascade Jeruk Manis, transformée en piscine par les enfants du village ; puis avec notre guide Jaya, nous irons découvrir des villages sasak où se trouvent des artisanes habiles et créatives : poterie, vannerie, tissage… Nous y mangerons, avec la main droite, des mets succulents chez l’habitant et dans des « warung » typiques, habituellement réservés aux locaux.

 

DSC_8856 [1024x768] DSC_8845 [1024x768] DSC_8922 [1024x768] DSC_9148 [1024x768] DSC_9142 [1024x768] DSC_9173 [1024x768]

 

 

 

 

 

Notre périple nous amènera ensuite à Kuta Lombok. Comme Kuta Bali, cette station balnéaire est, elle aussi, investie par les surfeurs venus surtout d’Australie. Le coin est joli et de belles vagues vous attendent si vous le voulez, mais l’endroit est loin d’être à la hauteur de la réputation que veut bien lui faire les guides. En tout cas pas aussi « préservée » que ce que l’on peut lire.
Nous en sommes donc repartis un peu déçus pour revenir sur Bali à Ubud, après une journée complète de voyage, via Senggigi et Padangbai.

Kuta_Lombok-TanjunAan_Beach [1024x768]

 

Ubud est le cœur culturel de Bali. Cette capitale des arts est le berceau des traditions et le lieu d’épanouissement des pratiques créatives balinaises modernes. Nous avons pu assister à un spectacle de danse Balinaise (Legong et Barong) dans l’enceinte du Palais Royal et découvrir la richesse de l’histoire de l’art indonésienne dans les nombreux musées.

Nous avons visité la Monkey Forest et ses temples, où règnent les macaques, voleurs de tout ce qui dépassent de votre sac à dos, lunettes ou chapeaux et parfois un peu agressifs.

Puis nous profiterons de quelques temps libre, Cam et moi, pour aller au marché afin d’en ramener quelques souvenirs.
Un nouveau périple en scooter dans les environs nous permettra de découvrir au milieu des rizières en terrasses le temple Gunung Kawi taillée à même la roche ainsi que les bains et la source sacrée de Tirtha Empul.

 

DSC_9435 [1024x768]Le cours de cuisine Balinaise, le cadeau d’anniversaire que m’ont offert les enfants, fut un autre moment mémorable. Tous les quatre, un tablier à la place du traditionnel sarong, nous avons appris, dans une charmante demeure qui surplombe la vallée, à couper, émincer, piler, puis cuire et présenter les ingrédients, légumes, viande et épices, constituant les plats de notre repas du soir : Kuah Wong (soupe), Base Gede (Yellow sauce), Be Siap Mesanten (Curry au poulet), Sate Lilit Ayam (brochettes de pâte de poulet), Gado-Gado (plat végétarien à la sauce cacahouète), puis le Jukut Urab (salade), Pepes Ikan (poisson en papillote dans une feuille de bananier), Tempe Kering (à base de tofu grillé) et enfin, Kolak Biu, un dessert à base de banane frite et de sucre de palme.

Inutile de dire, que nous sommes sortis de table quelque peu… gavés !

Tout notre périple aura d’ailleurs été l’occasion de goûter aux nombreux plats de l’excellente cuisine indonésienne et de faire une cure de fruits délicieux … et de Large Bintang (la bière balinaise) pour les garçons !

 

DSC_9502 [1024x768]

 

Tant de choses encore à voir, à l’ouest, au centre, au nord. Malheureusement, nous n’avons que trois semaines. Il nous faut revenir. Nous passerons donc une dernière nuit à Jimbaran, non loin de l’apéroport, d’où nous irons visiter un des temples de la mer : Pura Uluwatu, perché au bord de hautes falaises battues par les rouleaux à l’extrémité sud de la presqu’île de Bukit ainsi que les magnifiques plages de Kuta, Legian, Seminyak…, bordées de Resorts haut de gamme et fréquentées par les surfeurs.
Un dernier dîner, les pieds dans l’eau de la marée montante, à déguster des poissons grillés, dans l’un des nombreux restaurants qui alignent sur la plage de Jimbaran des dizaines de tables couvertes de bougies, sera un autre très beau souvenir qui nous accompagnera sûrement durablement.

 

Terima Kasih : merci !

Merci les enfants de nous avoir incités à entreprendre ce voyage, mon premier voyage intercontinental.

Je ne suis pas près de l’oublier cet anniversaire !

 

DSC_9648 [1024x768]

 

Selamat Jalan**.

* Souvenirs durables.
** Bonne route

 

DSC_8291 [1024x768] DSC_8208 [1024x768] DSC_8564 [1024x768] DSC_8624 [1024x768] DSC_8579 [1024x768] DSC_8657 [1024x768] DSC_8720 [1024x768] Kuta_Lombok-Surfers_Inn-3 [1024x768] Kuta_Lombok-Surfers_Inn-1 [1024x768] DSC_9153 [1024x768] DSC_9292 [1024x768] DSC_9482 [1024x768]

3 commentaires à propos de “Lestari oleh oleh*

  1. Apparemment, Bali semble charmer tous ceux qui s’y rendent…

    Remarquez, on se demande bien ce qui peut attirer dans un bled où les gens sont sympas, la bouffe excellente, les paysages idylliques, etc. ;)

    • Cam Cam

      Eh oui… Etonnant non ? :D

  2. annoMali

    Joli compte rendu plein d’enthousiasme de la maman de Nico !
    Je craignais que Camille ne nous ait raconté quelque Bali..verne , mais si ses propos sont confirmés et validés par des personnes sérieuses …alors je veux bien croire qu’il existe un autre petit coin de paradis !
    Je vous souhaite d’en découvrir encore , d’ici votre retour sur terre où la température commence à se rafraîchir …
    Bon vent sur votre route et sportez vous bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *