Villes coloniales du Yucatan

 

Après la visite de quelques sites Maya et un peu d’histoire précolombienne, nous poursuivons notre découverte du Mexique par l’exploration des villes coloniales qui jalonnent notre route.

Sans vraiment nous attendre au départ à quoi que ce soit des villes mexicaines, nous sommes agréablement surpris de découvrir des lieux riches, tant sur le plan architectural et culturel qu’historique.

 

DSC_0945 [1024x768]Loin d’être très touristiques, au contraire, ces villes bénéficient d’une ambiance paisible, de ruelles pavées invitant à la promenade, de bâtiments coloniaux magnifiques, de larges places ombragées, de marchés remplis de couleurs, d’odeurs et de vie…

La grande place principale: Le Zocalo ou la Plaza Grande (que l’on pourrait appeler plaza mayor ou plaza de armas), est généralement, comme en Espagne, aménagée devant une église ou une cathédrale.

On y trouve aussi d’anciens bâtiments à colonnades (qui aujourd’hui abritent la plupart du temps des universités, des musées, des administrations), des arcades, des maisons couleur pastel, des patios ombragés…

 

Tout cette influence, ajoutée au rythme lent d’un après-midi caniculaire nous fait penser à l’Espagne, et nous rappelle l’héritage de près de 300 ans de colonisation espagnole.

La beauté des lieux nous donne l’envie d’y rester un peu et nous profitons à nouveau d’avoir du temps pour flâner dans ces villes que sont Valladolid, Merida, Izamal et Campeche, bien plus, en tout cas que ce que nous avions prévu !

De plus, les habitants y sont souriants, ouverts, sympathiques et plusieurs fois, nous nous retrouvons à bavarder avec un gars du coin qui nous raconte sa ville, nous propose de rentrer dans l’endroit où il travaille, où il vit.

Nous nous souviendrons particulièrement d’Arturo, gardien d’un petit centre culturel dans le centre de Mérida, qui, non seulement nous invite à entrer pour visiter le patio qu’il surveille, mais n’hésite pas à déserter son poste et se mettre en quatre pour nous improviser une visite de quelques salles autour.

 

Les hôtels et auberges de jeunesse que nous trouvons dans ces villes jouent un rôle important car nous nous y sentons bien !

C’est là que nous faisons nos premières rencontres de « routards » et luxe non négligeable en voyage, nous avons accès à la cuisine commune pour nous faire à manger (aller au restaurant ou manger sur les étals tous les jours peut en effet être un peu onéreux et ennuyeux au bout d’un moment ).

 

Les journées sont rythmées par le soleil.

Réveil matinal. Nous essayons de profiter du début de journée car il fait vite très chaud (à 9h30 – 10h, c’est déjà la fournaise ).

Ballade, visite, puis nous déjeunons et nous nous posons dans notre auberge ou hôtel pour quelques temps, laissant passer les heures les plus chaudes de la journée.

Vers 15h30 – 16h, l’heure est venue de ressortir pour profiter de la belle lumière de la fin de journée et de la vie qui reprend.

Je m’adonne à la photo de rue, mon passe temps favori dans ces villes très photogéniques, et ce jusqu’à la tombée de la nuit (vers 17h30 !).

Nous terminons notre journée par une bière bien fraiche, un repas, une soirée tranquille ou rythmée par les nombreux concerts, spectacles de rue et fêtes de St patrons avant de nous coucher assez tôt.

 

La vie est simple, calme et tranquille…. Et c’est tout ce que l’on demande !

 

 

Passez voir les photos de ces villes coloniales >>

4 commentaires à propos de “Villes coloniales du Yucatan

  1. Mathias Mathias

    C’est vraiment super de suivre votre récit de voyage comme ça. C’est à chaque fois un plaisir de voir qu’un nouvel article est paru. Vous nous faites un peu voyager par procuration. @+

  2. Laplaze

    Des couleurs chaudes et une ambiance invitant à la lenteur. Quel luxe!
    Vous avez raison de prendre votre temps.
    Bonne continuation et merci de nous faire participer de la sorte.
    Belles photos.

    Elb

  3. Mijo

    Salut les routards,
    Merci pour ce partage qui nous fait à chaque fois un peu plus rêver et j’avoue que suivre votre aventure, lire vos commentaires, un dimanche soir ça fait du bien! Pour vous il n’y a plus de dimanche et surtout plus de lundi….. Profitez! Et au plaisir de vous lire encore et encore….

  4. Certains esprits chagrins (et jaloux) diront qu’elle font « cartes postales » mais les photos sont magnifiques. Cette lumière chaleureuse donne de l’éclat aux couleurs des rues. Et je ne suis pas mécontente de vous voir aussi en photo.
    La suite, la suite !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *